Logique du Concept

Nos analyses dites "globales" ou "systémiques" ne le sont pas ! :

Nous sommes victimes des limites de nos sens et de nos croyances et schémas mentaux qui nous empêchent de faire du lien.

Impossible dans ces conditions de voir que les réactions émotionnelles et comportementales de l'humain sont dues en grande partie aux flux énergétiques qui le relient à son environnement comme à l'organisation de votre entreprise.

Les Neurosciences sont formelles : nos sens et nos croyances biaisent nos raisonnements

Chez nous occidentaux, notre culture nous a formatés "à ne croire que ce que je vois" et notre cerveau se charge du reste, en évacuant toute information susceptible de bouleverser nos certitudes. Son but? Nous éviter un gros stress qui pourrait nous immobiliser et nous empêcher de fuir face au danger!

Bien vu quand il s'agit de survie, mais à nuancer dans toutes les autres situations, sans quoi la nouvelle information a toutes les chances de ne jamais être prise en compte dans nos raisonnement. Même si elle est capitale...même si elle émane des scientifiques et chercheurs les plus respectables.

Impossible dans ce cas, de faire du lien et de trouver une solution à nos difficultés!

Démonstation côté management et vertues présumées de nos analyses  dites "systémiques"...parfaitement biaisées :

Un peu d'info pour les profanes: 
Un système?

C’est juste un ensemble d’éléments indispensables à son fonctionnement qui interagissent.

À ce titre n’importe quel type d’organisation qu'elle soit sociale, politique, économique, biologique, etc. en est un :

L’homme est un système indépendant et ouvert en interaction permanente avec son environnement, donc avec tous les flux de votre entreprise.

Et réciproquement :

L’entreprise, système indépendant et ouvert sur son environnement, se retrouve donc conditionnée à tous les niveaux par les feed-back  de ses collaborateurs.

Pour comprendre comment fonctionnent aussi bien l'humain que votre organisation et comment ils interagissent, voilà ce que cherche la science des Systèmes :

Je cite

« *Formuler des principes valables pour tout système indépendant, indépendamment des éléments qui le composent, et des relations qui les relient.
Et trouver au-delà des échanges multiples et apparents, l’ordre caché d’interactions récurrentes. »

Sachant que

Comme nous le précise Edgar MORIN, le "père" de la pensés complexe:
« On ne pourra comprendre le caractère à la fois déterminé et aléatoire de la relation éco systémique, qu’en intégrant le fait que la relation fondamentale entre les systèmes ouverts et l’éco système, est à la fois de nature matérielle, énergétique, organisationnelle, informationnelle. ».

(Edgar MORIN, dans son « introduction à la pensée complexe » de 1990)

Epimanagement®

Michèle FERREOL

Créatrice d'Epimanagement®

Lutter contre les illusions

Cela a le mérite d'être clair:

Notre cerveau met de côté ce qui nous "dérange" à un niveau ou à un autre: Ici, la nécessité de prendre en compte les FLUX ENERGETIQUES, cet  « ordre caché d’interactions récurrentes » qui impacte n’importe quel système: 
Nous, comme nos organisations!

RESULTAT :

• Pas de prise en compte des flux ENERGETIQUES dans nos analyses?  Pas de compréhension complète du sujet ni optimisation possible des résultats !

• TOUJOURS 60 % de résultats aléatoires dus à l’imprévisibilité de l’humain.

• Bref: un MEGA biais cognitif  aggravé par un autre, puisque le terme "systémique" - ou "global"- porte à croire que tout a été pensé.

La physique quantique est formelle aussi: TOUT interagit avec TOUT ! Un constat cautionné progressivement par de multiples domaines scientifiques qui finalement corroborent tous la pertinence des Lois Naturelles Universelles.

Encore un biais cognitif! La réalité est là depuis plus d'un siècle, mais elle bouleverse tellement ce que nous croyons comprendre de la vie que nous la mettons inconsciemment de côté:

    • La matière, c’est-à-dire TOUT ce qui nous entoure physiquement, vivant ou pas, est à la fois onde et particule : elle émet donc une fréquence vibratoire qui transmet toujours une information spécifique qui va impacter son environnement.

 

    • Un changement apporté à une particule influence instantanément de la même façon une particule qui lui est reliée, quelle que soit la distance qui les sépare : tout est intriqué ! (Des scientifiques chinois ont ainsi réussit à « téléporter » de l’information à 1200 km en 2017, et on arrive même à transporter de la matière, de la taille de bactéries…mais tous les espoirs de téléportation sont permis !).

 

    • Et plus fort encore !: L’observateur modifie la chose observée : la nature du réel est modifiée par la conscience et les attentes de l’observateur: d’où l’intérêt d’avoir l’esprit ouvert à tous les possibles smile ! ( D'où le fait bien connus que les témoins d'un même drame auront chacun leur version de l'histoire...en fonction de leurs  schémas mentaux inconscients qui biaiseront leurs raisonnements)

 

En conséquence

Modifier la matière revient à modifier l’énergie, donc l’information qu’elle transmet.
Et réciproquement : Toute influence vibratoire, qu’elle provienne de matière inerte, mais aussi de pensées, d’émotions, etc…a la capacité de modifier la matière, donc de nous influencer aussi:
  • La colère ? 1,4 Hz
  • La peur ? de 0.2 à 2.2 Hz
  • Le sentiment de reconnaissance ? 140 Hz au minimum.
  • Le sentiment de symbiose entre 2 êtres : 140 Hz.

(Globalement, des pensées et émotions négatives sont inférieures à 12 MHz, et des états de prière et de méditation, supérieurs à 15.)

  • N’importe quelle cellule de vie en bonne santé : 0.03MHzs
  • Le cœur : entre 67 et 70 MHz o Le foie : entre 55 et MHz

(Chaque organe vibrant à sa propre fréquence.)

  • Un être en bonne santé ? entre 62 et 68 MHz
  • Avec un rhume : 58
  • Un cancer : 42
  • Et c’est le début de la fin à partir de 25 MHz .
  • Des légumes verts : entre 70 et 90MHz..des conserves ou surgelés : 0 !
  • Un hamburger : 3 à 5 MHz...

(C’est Sergueï Koltsov, grand physicien russe, qui a mis au point un appareil capable de lire et d’enregistrer le spectre unique des vibrations électromagnétiques de n'importe quel objet ou forme de vie, par exemple, plante, cristal, source d’eau etc. Le fait que la maladie progresse en se dirigeant des fréquences hautes vers les plus basses, étant aussi démontré par les docteurs et professeurs Russes A.Bessonos, et E.Kalmikova)....

Il n’y a donc pas de vide autour de nous, mais un enchevêtrement de champs vibratoires et informationnels qui nous influencent en interagissant avec les nôtres, puisque nous sommes aussi de nature autant matérielle que vibratoire….

(De quoi nous informe une vibration à 1.4 Hz ? Du fait qu’il s’agit d’une émotion de colère).

Nous sommes donc, comme tout organisme vivant, en échange permanent d’informations avec notre environnement …

  • « par le biais de systèmes capteurs /émetteurs que présentent toutes cellules vivantes et fonctionnant suivant les mêmes principes qu’une radiodiffusion ». (Travaux des scientifiques allemands MORELL et RACHE sur la bio résonance, et de l’ingénieur russe G.LAKHOVSKY sur la transmission et la réception des signaux biologiques).
  • « la liaison se fait au niveau de la peau, sur des points particuliers et tout se transmet d’un organe à l’autre par le biais de canaux énergétiques appelés méridiens en acupuncture ». (Travaux des médecins Russe G.A.ZAKHARIN, anglais H. HEAD, et allemand R.FOLL, et des scientifique japonais Yoshio NAKATANI, Nord-Coréen : Kim BONG-HAN, et du neurochirurgien et académicien Russe A.ROMODANOV.)
  • Travaux encore confirmés fin 2015 en Israël, par la découverte de l’INTERSTITIUM dont les courants électriques produits par ses faisceaux de protéines lorsqu'elles se courbent sous la pression des organes en mouvement, valident encore l’existence des méridiens.

(Ce nouvel organe, série de cavités interconnectées présentes dans tout le corps, est jusque- là passé inaperçu à cause des techniques de microscopie qui imposent de travailler sur de la matière sèche, donc en général « morte ».C’est en sondant la voie biliaire d'un patient avec une technique récente permettant d'observer les tissus vivants que les médecins David Carr-LOCKE et Petros BENIAS, sont tombés dessus ! Quand on songe que nous sommes constitués de + de 60 % d’eau porteuse d’information aux organismes vivants, comme l’ont démontré les travaux du docteur en sciences biologiques et chercheur russe, Stanislav ZENINE, il y a fort à parier que la médecine occidentale ne soit pas au bout de ses surprises !).

Voilà qui valide les médecines traditionnelles énergétiques et vibratoires (l’acupuncture par exemple) et les approches psychosomatiques, puisque corps et psyché interagissent effectivement réciproquement (d’où les effets placebo et nocebo bien connus).

Et voilà qui met en évidence les points de convergence entre  la physique quantique et les Lois Naturelles Universelles dont nous parlent les cultures anciennes, Chinoise, Grecque, Egyptienne… grands philosophes de tout temps inclus !

Même si d'une culture à l'autre on trouve des mots différents, voire un nombre de lois différent, elles nous conduisent toujours aux mêmes principes récurrents et immuables qui gouvernent TOUT, impactant donc autant le fonctionnement de l'humain que les résultats de votre entreprise et de vos projets.

La Loi de l’Unité : Tout est UN !

(puisque tout est interconnecté, à la fois onde et particule).

Et les autres qui en découlent :

  • Loi de cause à effet : la plus infime variation quelque part impactant toujours le système. L'effet papillon!
  • Loi de la vibration : Tout vibre et émet donc une fréquence vibratoire, et donc tout bouge en permanence.
  • La loi de l’attraction : les mêmes fréquences vibratoires s’attirent invariablement.
  • Loi de Polarité : puisque tout est relié, rien n’existe sans son opposé qui est de même nature mais s’exprime à des niveaux différents, cela à tous les domaines, même conceptuels: pas de chaleur sans l’existence du froid, pas d’ombre sans existence de la lumière, pas de bien sans mal, etc..
  • Loi du genre : il y a donc à la fois du masculin et du féminin qui se manifestent en toutes choses.
  • Loi de correspondance : Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas (voilà qui se retrouve dans les magnifiques formes fractales de la nature).
  • Loi du rythme : tout évolue puis dégénère et meurt, dans un méta mouvement de balancier qui existe dans tout. Le rythme des saisons, la montée et la chute des plus grands empires, les cycles d’affaires, …..
  • Loi de Croissance: exigeant d'associer une action concrète à toute intention ou objectif.
  • Loi de la moindre résistance: cette loi qui démontre que l'énergie va toujours là où elle peut circuler librement, explique aussi pourquoi tout ce pour quoi on lutte avec acharnement, fini souvent par arriver quand on lâche prise.
  • ...

Quand on sait identifier ces cycles, on les utilise à notre avantage en réajustant le système vers une nouvelle phase de croissance.

Les avancées scientifiques de tous bords semblent d’ailleurs se donner le mot pour démontrer leur pertinence.

Henri LABORIT , grand Scientifique pluridisciplinaire, en témoignait déjà dès les années 70, après avoir démontré que nous vivons dans une interdépendance de systèmes généralisée où tout interagit, de la biologie moléculaire, en passant par la biochimie, la neurobiologie, l’hormonologie, la psychologie, physique, mathématique… jusqu’aux systèmes sociaux, économiques….. :

Sa conclusion :

"La seule réalité objectivement acceptable réside dans la constatation de l’invariabilité des lois naturelles qui gouverne l’interdépendance des systèmes dont nous faisons partie. Tout le reste n’est que le fruit de nos acquis socio-culturels".

Voilà pourquoi Epimanagement® se concentre sur la compréhension des lois naturelles modélisées par la pensée chinoise, puisqu'elles sous-tendent autant les dysfonctionnements de votre entreprise que ceux de l’humain.
Parce que c’est essentiel.
Donc essentiel pour booster vos résultats.

CONCLUSION !!!!

Quelle que soit la façon d’aborder le sujet, scientifique, ou pas, TOUT interagit avec TOUT ! Rien n’y échappe, et cela ne s’arrête pas à la porte de notre bureau ! :

Il n’y a donc plus à choisir son camp entre un monde de « cartésiens » polarisés sur la matière, et un monde d’allumés « new-age » qui passent leur temps à tenter d’y échapper.
Il n’y a pas moyen : dans les 2 cas, c’est se cantonner à des raisonnements hémiplégiques incompatibles avec la réalité qui nous font prendre des décisions « la main sur un œil ».

En revanche il y a urgence à intégrer LA REALITE énergétique à nos raisonnements, sous peine d'alimenter indéfiniment la source majeure de nos échecs et manques de résultats.

Preuve par la mécanique ondulatoire? 

Puisque qu'elle nous démontre elle aussi que tout vibre et qu'une information transportée par une onde est amplifiée si elle résonne dans un système accordé, et inversement...posez-vous la question:

Votre "système" est-il "accordé" ?

Que peut donner une décision de management prise dans un environnement énergétique informationnel dissonant ?
Un flop, vous l’avez compris !

Impossible donc de comprendre le fonctionnement de l’humain et ses réactions émotionnelles et comportementales, sans tenir compte des flux énergétiques qui le lient et le conditionnent à son environnement, comme n’importe quel système complexe !

Que ce soit dans le domaine de la SANTE comme dans celui du MANAGEMENT

Dans ce contexte, Epimanagement® est au Management, ce que l’Epigénétique est à la génétique : la fin de la fatalité !

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Recevez les news EPImanagement®.