Epigénétique & Epimanagement®.

Epimanagement® est au Management, ce que l’Epigénétique est à la génétique : la fin de la fatalité.


Un parfait parallèle, voyez plutôt :

La génétique aussi HIGH TECH soit elle, est incapable d’expliquer pourquoi les enfants adoptés développent les pathologies de leurs familles d’adoption, et pas forcément celles de leurs familles biologiques.

Ce n’est pas mieux  côté management où les algorithmes les plus sophistiqués de l’intelligence artificielle  ne nous permettront jamais de comprendre :

    • Pourquoi notre dernière « recrue »,  dénichée grâce aux tests d’un « recrutement prédictif » HIGH TECH et avec un parfait CV, s’est  subitement trouvée incapable de s’intégrer dès qu’elle  s’est retrouvée dans nos bureaux.
    • Pourquoi notre collaborateur, coaché par la fine fleur des coachs certifiés, se retrouve presque au point zéro de ses capacités, démotivation et dévalorisation personnelle en primes, passées les premières semaines d’enthousiasme.
    • Ni pourquoi  ce nouveau type d’aménagements d’espaces de travail, ou cette nouvelle pratique de gouvernance et de management  ont si bien fonctionné chez d’autres et pas chez nous !

Des recherches concentrées en plus seulement sur de la matière sèche !  

Alors que nous baignons dans au moins 60 % d’eau…de l’eau qui vibre elle aussi, et informe donc nos cellules : impossible dans ces conditions de voir venir la découverte de l’interstitium  en 2015 qui est en train de révolutionner les connaissances médicales…

Ce nouvel organe, série de cavités interconnectées présentes  dans tout le corps, et qui corrobore l’existence des méridiens d’acupuncture,  est jusque- là passé inaperçu à cause des techniques de microscopie qui imposent de travailler sur de la matière sèche, donc en général « morte ».C’est en sondant la voie biliaire d'un patient pour évaluer la propagation d'un cancer avec une technique récente permettant d'observer les tissus vivants que les médecins  David Carr-LOCKE et Petros BENIAS, sont tombés dessus !

Michèle FERREOL

Créatrice d'Epimanagement®
On se laisse bluffer par la technologie de pointe de la Génétique, au point de ne plus en voir les limites : Quand on sait qu'elle concentre ses recherches sur les seulement  1 Giga d’octets d’informations qui constituent  notre  ADN , ça fait moins rêver…sachant que nos plus petites clé USB en font 2, ( voir cela avec le Pr Marc Henry  pour plus d’infos).

 Vu sous cet angle réducteur, pas étonnant que les thérapies géniques ne nous promettent  que de pouvoir « changer la pièce » quand un gène est défectueux (en témoigne la médiatique amputation des seins d’Angélina Jolie, comme traitement préventif à son  l’hérédité familiale).

Voilà ce que nous propose la médecine de pointe quand elle est couplée à une vision mécaniste et cartésienne du monde complètement dépassée  par un siècle de progrès scientifiques,  et qui oublie au passage que Descartes aurait  plus de 400 ans:

Des solutions invasives et parfaitement aléatoires, puisque l’on sait  depuis plus de 10 ans grâce à l’Epigénétique, que seulement  15 % de notre ADN est figé ! Les 85 % restant pouvant  muter en fonction des facteurs environnementaux pris au sens très large, englobant  notre éducation, nos croyances,  nos schémas mentaux inconscients, nos émotions, la nutrition, pollution... (En témoigne entre autres grands scientifiques pluridisciplinaires,  Joël de Rosnay en avril 2011, dans le magazine Clés n°67).

Côté management, même parallèle, et même solutions invasives et aléatoires:

Périodes  d’observations déstabilisantes avant d’opter pour le dernier outil de management, le dernier  « protocole » de gouvernance qui  a fait le succès de la Société X ou Y, pour un changement de collaborateur, de méthode d'apprentissage, de  stratégie ou pour  un réaménagement d’espace de travail.

Cela TOUJOURS à grands frais,  sans garantie de résultats, et avec des conséquences «post opératoires»   perturbantes voir fatales pour  l’organisation, déjà suffisamment stressée par son besoin d’adaptation permanent à son environnement.

Ne cherchez pas : Impossible de réduire la complexité du génome humain dans une mini clé USB, et encore moins dans les quelques algorithmes de tests psychotechniques, même les plus  prometteurs en matière d’intelligence artificielle.


La solution est ailleurs !

Elle est dans l’Epigénétique comme dans Epimanagement® :

Dans la mise en évidence que  l’impact de l’environnement pris au sens large, notre "écosystème", modifie  autant nos gènes et nos comportements qu’il affecte le déroulement  de nos stratégies et le fonctionnement de nos organisations, avec les  échecs récurrents  que nous connaissons. …puisque TOUT  repose sur l’humain !


Voilà pourquoi il est  si aléatoire de vouloir s’appuyer sur des modélisations ou sur des personnes qui ont  bien « fonctionné »  chez les autres :

Sans remettre en cause leurs mérites, leurs succès  passés sont TOUJOURS liés à un contexte espace-temps particuliers.

Un contexte qui peut aussi bien affecter que masquer complètement les compétences, qu’à l’inverse, les déployer  dans l’intérêt de tous. Un contexte qui ne peut donc pas apparaître dans les tests psychotechniques.


Dans ce contexte, comment  Epimanagement®  sécurise nos projets et stratégies ? 

En commençant par évaluer ce qu’il y a de « figé » dans « l’ADN » de notre organisation, de nos collaborateur (et le nôtre).Pour comprendre ce qui peut « muter », et donc savoir exactement ce que l’on peut modifier et où mettre le curseur pour obtenir des résultats :

Réajustement de nos espaces de travail ? de nos pratiques  de management? de nos stratégies et développements de projets? de nos équipes ? des  relations interpersonnelles ? :

On va maintenant pouvoir investir là où on est sûr d’avoir des résultats puisque cette grille de lecture est la seule façon de savoir exactement quel outil ou pratique de management sera la plus adaptée pour optimiser aussi bien les profils que l’ensemble de l’organisation.

C’est donc aussi la seule façon de savoir ce qu’il faut modifier pour que chacun se sente  en confiance,  et dans son élément.


Car  FAITES LE CALCUL :

Puisque que 60% du succès de votre organisation dépend  des compétences humaines qu’aucun test dit « prédictif » n’est capable de prévoir, inutile d’imposer des codes même estampillés « entreprise libérée » qui montrent déjà leurs limites:

La seule démarche raisonnable  pour  LIBERER le potentiel de chacun consiste à cultiver ce que la personne à d’unique, puisqu'il  n’y a pas plus gratifiant que de pouvoir apporter son unicité au collectif !

D'autant que c’est seulement dans ces conditions que la personne va trouver du sens dans son travail, et que l'on va créer de l'ENGAGEMENT.


Savez- vous que la personne que vous faites coacher  pour développer ses capacités d’organisation (ou autres) est peut être une personne organisée qui s’ignore ? Juste à cause d’un contexte  « non accordé », d’un environnement  « dissonant » ?

 Voilà pourquoi les résultats d’un coaching ne tiennent souvent pas sur la durée.

Avant de vous lancer dans une réorganisation aussi lourde que couteuse, un développement de projet, un changement de stratégie ou un simple recrutement, il est urgent de penser Epimanagement®

La prise en compte des flux énergétiques de l'environnement pris au sens large, dans une approche "épigénétique",  fait donc d’Epimanagement®  une approche analytique Unique car VRAIMENT systémique.

 

Dès lors, il n’y a pas plus de  fatalité en génétique qu’en management:

Pas besoin d’envisager une réorganisation totale si  un simple réajustement  peut suffire à " accorder"   votre système et à le rendre performant !

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Recevez les news EPImanagement®.